Pérou Mercantour, même combat

Les Andes

La main gauche autour du chien, la main droite autour du verre, elle fixa la montagne, droit dans les yeux. La montagne, elle, ne prenait pas la peine de la regarder. Elle l’ignorait, superbement.

Fred Vargas, l’homme à l’envers

bon, à part le chien et le verre, tout pareil.

Publicités

2 réflexions au sujet de « Pérou Mercantour, même combat »

  1. Dis donc Grain de sel, trop facile ton non-commentaire ! Remarque puisque la montagne nous ignore, je vais lui répondre : « Toi, la montagne, fais pas ta fière, t’as pas intérêt parce que le Mont Blanc il est plus fort que toi ! « 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s