toubidoubidou bidou bidoubidoubidou (musique de MacGyver)*

Je me découvre une âme aventureuse… en tricot. C’est bizarre, parce que sinon je ne suis pas trop le genre aventureuse : j’ai le vertige, je ne suis pas hyper musclée, et j’ai peur de la vitesse.
Mais en tricot, alors là ça y va.
Après des années de pull, écharpe et autre gilet, dans lesquels, wouhou, la plus grande aventure était de gérer les augmentations et les diminutions, me voilà en train de tester des trucs, plein de trucs.

– Les torsades (trop faciles)

pull à torsades

– Le jersey/intarsia (franchement fun)

ma girafe (2)

– Les mitaines et chaussettes (bon pour les chaussettes, y a moyen d’améliorer la forme et la concordance des tailles, mais quand même, pas bien sorcier dans l’ensemble)

zoulies mitaines une chaussette terminée

– Le tricot en rond, qu’on avait déjà utilisé dans le cadre de l’intarsia, des mitaines et des chaussettes mais qu’on peut aussi utiliser pour un pull, hé oui, un pull en rond, trèèèès très bonne idée, ça évite les coutures sur les côtés(ben non, c’est pas bien les coutures sur les côtés, ça fait des bourrelets, et puis ça peut gratter)(et puis c’est la plaie à faire, les coutures sur les côtés, voilà)

le pull, en trois parties

– Et me voilà aujourd’hui en train de faire un baby surprise jacket, comme ça, sans filet. Mais oui, LE baby surprise jacket, ou veste de bébé surprise, BSJ pour les intimes, le hit de la pro du tricot, Elizabeth Zimmermann**.

Bien sûr, pour qui ne fait pas de tricot, ou même pas beaucoup, ça ne veut rien dire.
Mais c’est un patron qu’on retrouve un peu partout à longueur des pages web, un truc un peu mystique, que si on le fait, c’est un peu comme si on entrait dans une nouvelle dimension du tricot, mais que, attention! ce n’est pas donné à tout le monde.
Un truc pour moi, définitivement. (a-ven-tu-reuse, je vous ai dit!)

Mais pourquoi est-ce tant une aventure cette veste? M’en vais vous expliquer ça aussi simplement que possible.

Voici le projet tel que tricoté:

bsj, ze revelation (1)

Comment dirais-je… une nappe? un rectangle mal foutu? un torchon qui a beaucoup beaucoup servi? une amibe, comme dirait certains?
oui ça ressemble un peu à tout ça…
et pourtant, joignez les A et joignez les B, eeeeeeet:

bsj, ze revelation (2)

tadam! une veste de bébé!
c’est trop fort.
c’est complètement perturbant, également et évidemment, puisque la plupart des patrons, pour faire un pull, ne proposent pas de fabriquer un rectangle (ni une amibe, ni un torchon, si on va par là), mais propose de fabriquer, un devant puis un dos puis des manches, puis de monter tout ça aussi intelligemment que possible (la plupart du temps, le dos, derrière le devant, avec une manche de chaque côté). Eventuellement parfois le dos et le devant sont faits en même temps, quand on tricote en rond (cf. pull ci-dessus) mais dans l’ensemble on s’y retrouve, anatomiquement parlant.

Illustration:

schéma type du patron moyen:

Le devant
voici comment faire
Le dos
voici comment faire
Les manches
voici comment faire
Finitions
Monter le tout et zou
le tout accompagné d’un schéma explicatif détaillé, avec dimensions des différentes parties, explication de l’échantillon, des différents points, des laines proposées, etc. etc.

schéma type du BSJ:

La veste surprise
voilà comment faire
avec, quand même, une vague indication d’échantillon et un mystérieux schéma ressemblant à s’y méprendre à un patron pour drap de fantôme (si si)

et roule ma poule, tricote ma cocotte.
bon ben allons-y alors.

Faut dire que le résultat vaut le coup, et puis ce moment d’inspiration soudaine, de révélation de fous, quand on comprend où on est, et où on va (approximativement du moins), c’est un bonheur de tricot, ça…

Ce projet, à mon sens, répond parfaitement au concept lancé par interweave press et son blog
knitting daily de fearless knitter, ou tricoteur sans peur et sans reproche.

Une idée que j’aime bien.

Allez demain je m’attaque à l’ascension du mont-blanc aux chaussettes tricotées deux par deux

* attention, il s’agit de l’intro de la musique du générique. c’est là qu’on reconnaît les vrais connaisseurs…
(cf. deezer)
(par contre je ne sais pas insérer un lecteur deezer, c’est là qu’on reconnaît la looseuse apprentie geekette)
(mais bon, de toutes façons, aucune des versions de mc gyver disponible sur deezer ne me satisfait entièrement, c’est là qu’on reconnaît la tristesse de la psychorigide du générique de mc gyver)
(maaaaaac!)
** malheureusement je ne trouve aucun site en français présentant cette génie totalement décomplexée du tricot, mais voilà toujours un article wikipedia en anglais histoire de donner une idée au moins aux gens qui lisent en anglais.

Publicités

13 réflexions au sujet de « toubidoubidou bidou bidoubidoubidou (musique de MacGyver)* »

  1. En même temps, c’est dangereux la vitesse en tricot…on pourrait louper des côtes.
    Euh, pas certaine que ce soit drôle, ça existe les cotes en tricot ?

  2. 1ère visite et déjà, j’ai ri, eu envie de faire la veste surprise de bébé et d’être aussi plus aventureuse en tricot…encore que les torades, je maitrïse… En tous cas, j’ai adoré le post sur la « grande cuisine », ça m’a rappelé mes années d’étudiante ! Bon vent à votre blog et votre humour . Et hop, dans mes favoris !

  3. faut pas avoir peur, petitesuzie! il faut juste suivre, finalement assez bêtement, les recommandations d’E. Zimmermann.
    et puis, c’est un petit projet, si ça ne marche pas, c’est moins grave que de devoir recommencer un pull entier, par exemple :-]

    ah si dernière chose: connais-tu ravelry? il y a tout un forum d’aide sur le baby surprise jacket là-bas. en anglais, certes, mais quand même. et puis il y a aussi des forums en français, tu peux toujours demander de l’aide sur le sujet en français ;-)

  4. salut elisa, ravie de voir la surprise arrivée à maturité. Il n’y a plus de bornes à tes ambitions, et quand les bornes sont franchies…. bonjour le sapeur camembert.

  5. hé mais c’est vrai ça, je n’ai même pas rendu à César ce qui revient à Francine: sans ton coup de main, rien de tout cela ne serait arrivé, point de toubidoubidou, point de magie surprenante du tricot, alors MERCI BEAUCOUP!!!

    (et contente de te revoir par ici) :-)

    quant au sapeur camembert, pourquoi pas, tant qu’il est au lait cru (?)

  6. je ressort mon magnifique smiley-fait-maison (à défaut de tricot présentable) :
    _o/\_
    -> Abstraite se prosternant devant Elisala

  7. superbe tout cela – deux questions me sautent au clavier – où as tu trouvé cette superbe laine pour tes chaussettes et pour la BSJ au point mousse – je ne comprends pas bien tes explics – y a t’il des liens qui devraient s’ouvrir et qui ne s’ouvrent pas ? en tout cas j’aimerais bien avoir l’explic – en anglais ca ne fait rien – (je peux faire la traduc si cela n’est pas deja fait )
    amicalement

    • Bonjour mme crochet et bienvenue sur mon blog!
      Pour répondre à tes questions :
      J’ai trouvé la laine à chaussettes en Allemagne, mais tu devrais en trouver de l’équivalente en France ou sur l’internet (je sais que Regia fait des choses comme ça, comme tu peux voir par exemple sur le site les laines).

      Pour ce qui est du BSJ, je me rends compte en relisant mon article (plus de 2 ans après!) que mon explication n’est pas très claire : je ne cherchais pas à donner le patron ni à expliquer la façon de tricoter le modèle, mais bien à illustrer le fait que le patron ne ressemble à aucun autre patron! Au lieu de détailler chaque partie du gilet, tout est tricoté d’un seul tenant, sans reprendre son souffle, en quelque sorte! une expérience tricotesque hors du commun…
      Mais par contre je ne peux pas te donner le dit patron, tu peux le trouver sur le site de schoolhouse press, sur cette page (tu peux même le trouver en français plus bas sur la page), mais je crains que les frais de livraison ne soient assez décourageants (ils ne vendent pas de patron à télécharger, ce qui est bien dommage…), sinon tu peux le trouver (en anglais cette fois) dans le livre the opinionated knitter d’Elizabeth Zimmermann (je l’ai acheté sur Amazon) ou knitting workshop de la même, a priori également dispo sur Amazon.
      Je suis une grande fan d’Elizabeth Zimmermann, je ne peux donc que te conseiller l’achat du livre the opinionated knitter, mais je ne suis bien sûr pas très objective… ;)

      à bientôt et bon tricot, bien sûr!
      bon crochet aussi, je suppose? ;)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s