le jeu du week-end : à mon chevet

Proposé par Larkéo, un petit jeu qui consiste à montrer sa table de chevet et la lecture qui va avec.

(Moi ça me va, hein, une idée de note de blog, pas chère rapide et facile, je prends!)

Ma table de chevet, en fait, n’est pas une table, à peine une tablette, un petit tabouret, une chose assez innommable (c’est-à-dire sans nom, et non pas dégoûtante, ça non), mais que j’ai toujours connue, dans la chambre de mon frère chez mes parents, qui est devenue ma chambre, puis qui m’a suivi dans mes différents logements, comme repose-pieds, tablette à trucs, et… table de chevet (faute d’un vocabulaire plus adéquat).

à mon chevet

Je l’aime donc assez ma tablette, toute petite elle ne contient pas grand chose, mais peu importe, on y trouve une lampe de chevet (lampe hublot pour mur transformée habilement et par mes soins en lampe à poser mit rallonge à interrupteur), un mouchoir pour la niflette habituelle, un élastique sans doute enlevé juste avant le dodo (et la flemme de me lever pour le poser à l’endroit qui va bien), un ticket de ciné, très certainement ancien marque-page, une pince à linge (ne m’en demandez pas plus) et des crayons pour des prises de notes et sudoku intempestifs (ils ont tendance à s’agglutiner dans la chambre car j’y viens souvent le crayon à la main, le sudoku en attente d’être fini, puis n’en repartent plus).
Comme on le voit, l’avantage toutefois d’une petite tablette c’est qu’elle tient devant mon étagère de fringue sans empêcher de les atteindre, les fringues.

pas de place pour les livres sur la tablette, c’est donc un tas en équilibre plus ou moins instable, à la taille variable suivant la dernière fois où je l’ai rangé, qui accueille mes lectures de chevet.

En ce moment mon tas de chevet (huhu ça au moins c’est du vocabulaire adéquat) accueille:

à mon chevet

de gauche à droite:

– un livre de cuisine que j’avais envie de compulser, comme ça, le soir, pour pas me prendre la tête à lire

– le livre de chevet du moment – souvent choisi au pif, ou un livre que j’ai en cours par ailleurs et que j’emmène avec moi dans la chambre

– mon carnet pour marquer mes rêves tant que je m’en souviens (mais même comme ça des fois j’oublie, c’est tragique) -_-

– des livres que j’ai déjà lus, d’anciens livres de chevets en quelque sorte, et qui attendent d’être rangés (hé ben vous pouvez encore attendre, voilà) et des livres que j’ai commencés mais pas encore finis (parce que pas envie), des livres de chevets en attente, en quelque sorte

– des magazines plus ou moins sérieux

bref, de quoi varier les plaisirs de lecture de chevet…

Publicités

9 réflexions au sujet de « le jeu du week-end : à mon chevet »

  1. ça manque de casserole par ici…
    j’aime bien le « meuble » qui te sert de chevet et je crois que j’ai le même… mouchoir… en tous cas il ressemble à ceux que tu m’avais offerts une année !
    c’est quoi le livre des yaourts ? des recettes pour faire des yaourts ou bien juste des idées de mélange à trepouiller dans les yaourts ? je veux me trouver une yaourtière en vide-grenier !

  2. merci pour ce petit bout de ton intimité :)
    rien à voir……mais punaise comme je l’aime mon bonnet serre-tête !! tu es trop adorable de m’avoir fait ce cadeau…..bisous et merci :)

  3. Voilà un chevet bien vivant, évolutif au grès jours, des coiffures, des lectures.
    La pince à linge est peut être le secret de la finesse de ton nez ? (cf : « Les quatre filles du Dr March » de Louisa May Alcott où Amy, l’une des filles, essaye d’améliorer son nez en dormant la nuit avec une pince à linge)

  4. @kana: ça marche (en tout cas, il y en a plusieurs qui ont l’air très tentantes)
    @larkéo: ah non, les râleries, c’est pour la page des râleries, alors tu peux essayer de te tenir bien ici, quand même :p
    @mistigree: mouarf, ça y est tu vas attendre des casseroles sur toutes mes photos d’appart? :D
    le mouchoir, je n’avais pas réalisé, mais effectivement, il est du même « lot » que ceux que je t’ai offerts!
    pour les yaourts, c’est à la fois la technique et des exemples de mélanges. mais surtout, il y a des techniques sans yaourtière et ça c’est super bien, parce que autant je crois pouvoir récupérer une yaourtière chez pôpa manman, autant…. y a plus de place dans la cuisine!
    @mamounette: de rien! ça me fait plaisir que ça te plaise! :)
    @mosava: argh! la torture! pas de ça chez moi, madame! :p

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s