joie z-et félicité

(avec musique angélique en fond sonore et petits anges qui volètent dans les coins)

Tu le sais, ami lecteur qui suis fidèlement ce blog, j’ai un (ahem) *certain* stock  de laines et de trucs à retaper, réparer, transformer.

Mais j’ai aussi un *certain* stock de tissus (que je ne vous montrerai même pas, tellement c’est indécent, tellement ça me prendrait trop de temps, tellement faudra bien que je fasse le point un jour quand même)

et et et… un stock de projets non finis…

aaaaah les projets non finis, commencés dans la joie et l’allégresse, arrêtés en plein milieu ou vers la fin, terrassés en plein vol pour x et y raisons, toutes plus ou moins bonnes : la peur de mal faire, l’angoisse de la couture qui mettrait tout par terre, la révélation que finalement une robe en tissu à grosses fleurs bleues et violettes c’était pas la meilleure idée de la décennie, bref, des raisons.

et voilà que l’autre jour je tombe (sans me faire mal) sur un de ces projets pas finis.

mais alors pas fini depuis un bout de temps, pour vous dire ça fait au moins 4 ans que c’est pas fini, ça date de l’ère pré-monsieur mon cobaye, alors…

mais bon, j’étais assez contente de retrouver ce projet pas fini, et bizarrement, je me souvenais parfaitement pourquoi je ne l’avais pas fini : parce que j’ai eu peur du résultat final, parce que le tissu que j’avais choisi est en maille, en jersey, donc assez stretch, alors que le patron prévoyait plutôt du tissu pas stretch du tout, comme du coton ou du lin. du coup j’ai eu peur, et j’ai remisé le projet.

et là, le voilà, et je me dis, allez, c’est maintenant ou jamais, c’est bientôt fini les cours de couture, faut y aller, tu pourras en causer, au pire, avec la prof.

et alors, première bonne nouvelle, la prof me dit que je n’ai pas besoin de surfiler les bords. du coup, ça veut dire que j’ai juste à coudre manches et côtés et ce sera fait : c’est prometteur, alors je me lance. hop, 10 minutes à épingler, 5 minutes à coudre, eeeeeet :

robe facile

joie z-et félicité, ze robe parfaite, simple mais classe, qui me va comme un gant, qui tombe bien, qui ressemblerait pas mal à une des robes de mes rêves.

4 ans d’hésitation, 15 minutes de couture, ça valait le coup d’attendre, je suis heureuse :)

Publicités

13 réflexions au sujet de « joie z-et félicité »

  1. super!
    C’est génial de prendre des cours de couture! Ma prof c’est ma mère, ça va, elle connaît plein de trucs.
    Le surfilage c’est vraiment l’enfer des feignasses, t’as eu de la chance avec ton tissu!!

  2. @septie: merciiiiii
    @kana: ma mère a attendu que je sois partie pour se mettre à la couture! et même le tricot qu’elle pratique depuis toujours, elle ne m’a jamais appris – ah je te jure, mère ingrate!
    @larkéo: non mais oh je fais ce que je veux :p
    (au contraire, je trouve que ça casse bien le côté formel de la robe)(j’suis pas trop formelle comme fille)

  3. Tu te mettrai pas à la production en série ? Parce que je la verrai bien en noir, un chouilla plus courte, et je l’accessoiriserai avec une ceinture…

  4. @chulie: hiiiii, merciiii! *rougit perceptiblement*
    quant à la production en série, pourquoi pas? faut juste trouver le tissu qui va bien et surtout retrouver le patron (je ne me rappelle plus duquel il s’agit ni où j’ai pu le mettre o_O)
    NB: question plus courte: je pense, mais je peux me tromper, que si je la fais de la même longueur que sur la photo, elle sera, de fait, plus courte pour toi (je pense, hein, juste une vague impression là comme ça)

  5. précision @kana: pour le surfilage, on ne peut pas vraiment dire que j’ai eu de la chance avec mon tissu, ou disons que j’aurais eu de la chance avec n’importe quel tissu de ce genre: avec un tissu « jersey », comme le tissu pour les t-shirts, par exemple, hé ben y a pas besoin de surfilage, elle est pas cool la vie?
    (par contre pour coudre faut faire attention de pas trop tirer sur le tissu pour que ça garde sa souplesse)

  6. Très chouette ! Félicitations donc !

    Cela confirme mon envie d’acheter ma machine à coudre dès ce week-end. Il ne me manquera plus qu’à apprendre après. Tes cours m’intéressent !

  7. toute simple, pas de chichi, j’aime bien même si je ne porte pas de robe…
    ça donne envie… comme je ne fais pas d’activités de loisirs… je vais me renseigner sur la couture pour l’an prochain (sauf que je voulais aussi faire du tir à l’arc, mais faudra queje tranche entre les 2)

  8. @ook et mistigree: j’ai pris des cours de couture en cours du soir!
    je ne sais pas ce qui se fait à Toulouse, mais à Paris il y a les cours municipaux pour adultes qui sont très bien (j’ai suivi le cours coupe-couture) et ma maman, dans le nord, a pris des cours de couture par le biais d’une mjc (pas celle de ma ville même, une ville voisine)(pour dire que si c’est pas toulouse même, faut pas hésiter à creuser autour)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s