Simone Garnier, je vous écoute

Le tour 2 d’Intervilles, c’était un résumé de Dune. Vous trouverez tout sur le wiki, pas besoin d’en faire un article de blog (enfin si vous me poussez, pourquoi pas, hein :p)

alors passons direct au…

Tour 3 d’Intervilles

Ce troisième tour vise la synchro, avec aussi une porte de ville (perso je n’ai toujours pas compris la logique, mais bon, c’est Intervilles, hein, ne nous plaignons pas, pour l’instant on n’a pas encore eu à se battre avec une vachette).

Du coup avec mon équipe, on a visé une date (lundi 25 octobre), une heure (19h30), un lieu (une entrée de notre ville, enfin là on n’avait pas trop le choix) et on a affiné en partant sur une synchro de type de livre, soit un livre de cuisine, en hommage à la semaine du goût et pour « vitaminer le bookcrossing ».

Mais attention, on a libéré à une entrée de ville, mais pas n’importe laquelle! Le livre parisien a été libéré à la porte orientée vers Lyon, le livre lyonnais à l’entrée orientée vers La Rochelle… et le livre Rochelais, à l’entrée vers Paris, bien sûr…

Une sorte de cercle de libération du plus bel effet, on peut le dire…

Bon alors donc, pour moi, il se trouve que la porte la mieux orientée vers Lyon, c’est la porte d’Ivry.

Mais.

Voilà le panneau de la porte d’Ivry :

oui, c’est à peu près à 4m20 du sol.

oui, c’est trop haut.

c’est bien de mettre les panneaux hors de portées des vandales, mais ça simplifie pas le travail du bookcrosseur zélé.

J’ai bien essayé d’aller à la porte suivante, en espérant un panneau plus à ma hauteur, mais à pied, croyez-moi, les portes de Paris c’est genre pas toujours évident, j’en étais à peine à 1/4 du trajet et l’heure approchait, alors je suis retournée à mon poteau de 4m20.

Il n’était pas encore 19h30, alors en attendant j’ai admiré le paysage.

ooooh! aaah!

(ah mais c’est que ça rigole pas les portes de Paris! car oui, qui dit porte de Paris, dit périph, et qui dit 19h30 en octobre dit zolies lumières)

et à l’heure dite, livre libéré, du coup coincé dans un petit coffret électrique se trouvant à ma hauteur dans le poteau du panneau – seul moyen que j’ai trouvé pour vaincre la gravité…

(le petit truc blanc à droite du portable, c’est le livre)

alalala le bookcrossing, c’est genre pas facile.

Publicités

8 réflexions au sujet de « Simone Garnier, je vous écoute »

  1. je rêve ou tu fais trop ta maligne qui fait des défis de fou debout à 4m30 sur un compteur électrique au-dessus d’un flot de voitures lancées à pleine vitesse ?

    ou alors c’est moi qui ai mal compris ?

  2. J’adore comment tu racontes notre défi, on s’y croirait… J’aimerais ajouter que pour cette phase, le triangle magique créé par la libération synchronisée de nos livres de cuisine a été vu dans le ciel, à 19h30 précises. Personne ne voudra en témoigner, bien entendu, mais je l’ai vu! :-D

    • C’est surtout que les résultats du wiki c’est bien, mais comme monsieur l’organisateur nous limite à une seule photo, c’est un peu frustrant! c’est difficile de tout dire en une seule photo!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s