De l’importance de la longueur du fil

Chers amis et néanmoins lecteurs,

Tout d’abord, merci bien pour toutes vos réponses à mon sondage express. Toutefois, et malgré l’enthousiasme débordant que vous avez montré pour un essai là comme ça sans rembobiner l’écheveau, il me faut vous annoncer que, si, j’ai rembobiné l’écheveau.

Pourquoi – me demanderez-vous – pourquoi, malgré notre enthousiasme débordant? Pourquoi, mais oui pourquoi, malgré ta fainéantise bien connue?

Pourquoi? Pourquoi? hein? POURQUOI?

Hé bien parce que, en parallèle à mon sondage, je suis allée demander conseil chez des gens sur ravelry. Et que les gens sur ravelry ont été unanimes ou presque: rembobine! rewind! unwind and rewind!

Et que, surtout, les gens sur ravelry ont trouvé les arguments qu’il faut pour me motiver. Enfin surtout l’argument (au singulier) parfait dont j’avais besoin et qui est le suivant: si on teint la laine sur plein de petites longueurs (comme cela eût été le cas sans rembobinage), il y a un gros risque d’obtenir une laine qui, une fois tricotée, ressemble à ce qu’on appelle vulgairement… du vomi de clown (ou clown barf dans le texte). Alors qu’avec de loooooongues séquences de couleurs, on est plutôt sur une laine qui fait des rayures. ah oui, beaucoup plus tentant. Mais pour avoir de longues séquences de couleurs, il fallait rembobiner. cqfd. c’est ce que j’ai fait.

Mais question: où rembobiner un écheveau pour avoir quelque chose de vraiment long? hein? 2 dos de chaises? mais où les placer dans l’appart pour les éloigner suffisamment (j’ai un appart pas minuscule, mais assez meublé)? autour de la table? est-ce vraiment assez large?

Du coup je suis partie sur le meuble le plus large de l’appart. je vous le donne en mille.

unwind & rewind 1

oui. le lit. admirablement bien fait, qui plus est. non?
au centre, l’écheveau de base.

La mise en place:

unwind & rewind 2

Sur la droite, le dérouleur sur lequel est mis l’écheveau, sur la gauche, le lit (admirablement bien fait, je le rappelle), autour duquel vient s’enrouler la laine pour former le nouvel écheveau…

Et comme la maison ne recule devant aucun sacrifice pour satisfaire ses lecteurs et néanmoins amis (et oublie bien souvent le sens du mot ridicule), une vidéo de l’enroulage:

En cours de route, j’ai un peu amélioré la technique utilisée, mais ça vous donne une idée de l’amusement que ça a été.

Et oui, je chante quand je rembobine mes écheveaux.

Et le résultat final, tout juste enlevé du bord du lit :

unwind & rewind 3

et enroulé (plus ou moins) en écheveau:

unwind & rewind 4

Impressionnant, non?

Depuis le temps, la teinture est désormais faite, mais ça sera le sujet d’un autre article (héhéhé).

7 réflexions au sujet de « De l’importance de la longueur du fil »

  1. La maison est bien bonne avec nous, je démarre la journée avec une tranche de nouveau savoir (le vomi de clown c’est moche) et en cerise sur la tartine, le premier fou rire de la journée, merci pour tout.
    (En tricoteuse de « variegated yarns », j’aurai pu être de meilleur conseil que je ne l’ai été. Je préfère en effet les longues séquences de couleur. J’ai hâte de voir ton rendu (haha) de teinture et le tricot qui va avec.).

  2. J’adore ta prose. Le lit-bobinoir il fallait y penser, en plus tu fais de la gym là non? Quant au lit « admirablement bien fait », de deux maux il faut choisir la moindre soit un lit bien fait et un écheveau enmêlé = énervement= je-savais-que -j’aurais-dû-faire-çà-plus-tôt. Soit un lit « mal fait » (oui je remue le couteau dans la plaie) et la satisfaction d’avoir maitrisé et: inventé la technique lit-bobinoir.
    ps Il est où le chat ?
    ps 2 bravo à l’actrice et au réalisateur(trice)

  3. Oui, mais alors NON ! Ca n’a jamais été une des consignes : « avoir des rayures »… Soi disant nous sommes de mauvais conseil, MAIS avec de mauvaises indications… ca compense. ;D
    Et pour rebobiner et faire des rayures, pourquoi ne pas avoir fait plusieurs petits écheveaux intermédiaires ? Tu as 5 couleurs, tu prends 5 chaises, et tu enroule ta laine autour de chaque dossier (3 tours par chaise me semble pas mal) successivement. Bon, yaura du boulot de ficellage à la fin, mais ca me semble plus facile que le lit-bobinoir…

    Et maintenant j’ai hate de voir tes rayures !! ^^

    • ah mais c’est que je ne savais pas moi-même que je voulais des rayures! je n’en veux pas obligatoirement, d’ailleurs, mais ce qui est sûr, c’est que je ne veux pas de vomi de clown… et jamais je n’ai dit que vous étiez de mauvais conseil, je ne me permettrais pas, les réponses sont très honnêtes: « je n’en ai aucune idée mais vas-y lance-toi », c’est pas du mauvais conseil, c’est de la confiance et ça, ça, vraiment c’est beau, merci. merci les gens, je suis toute z’émue. :-]
      j’avais pensé au coup des mini-écheveaux, mais je ne sais plus vraiment pourquoi je ne l’ai pas fait. Peut-être parce que l’enroulage autour du lit est quand même vachement plus drôle? peut-être que c’est ça… je l’ai dit, je ne recule devant aucun sacrifice pour mon lectorat…

  4. Vraiment sympa ton blog! les articles sont pertinents et de qualité je trouve! je lance moi aussi un blog et j’espère pouvoir arriver au même résultat un jour :-)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s