De l’importance de la longueur du fil

Chers amis et néanmoins lecteurs,

Tout d’abord, merci bien pour toutes vos réponses à mon sondage express. Toutefois, et malgré l’enthousiasme débordant que vous avez montré pour un essai là comme ça sans rembobiner l’écheveau, il me faut vous annoncer que, si, j’ai rembobiné l’écheveau.

Pourquoi – me demanderez-vous – pourquoi, malgré notre enthousiasme débordant? Pourquoi, mais oui pourquoi, malgré ta fainéantise bien connue?

Pourquoi? Pourquoi? hein? POURQUOI?

Hé bien parce que, en parallèle à mon sondage, je suis allée demander conseil chez des gens sur ravelry. Et que les gens sur ravelry ont été unanimes ou presque: rembobine! rewind! unwind and rewind!

Et que, surtout, les gens sur ravelry ont trouvé les arguments qu’il faut pour me motiver. Enfin surtout l’argument (au singulier) parfait dont j’avais besoin et qui est le suivant: si on teint la laine sur plein de petites longueurs (comme cela eût été le cas sans rembobinage), il y a un gros risque d’obtenir une laine qui, une fois tricotée, ressemble à ce qu’on appelle vulgairement… du vomi de clown (ou clown barf dans le texte). Alors qu’avec de loooooongues séquences de couleurs, on est plutôt sur une laine qui fait des rayures. ah oui, beaucoup plus tentant. Mais pour avoir de longues séquences de couleurs, il fallait rembobiner. cqfd. c’est ce que j’ai fait.

Mais question: où rembobiner un écheveau pour avoir quelque chose de vraiment long? hein? 2 dos de chaises? mais où les placer dans l’appart pour les éloigner suffisamment (j’ai un appart pas minuscule, mais assez meublé)? autour de la table? est-ce vraiment assez large?

Du coup je suis partie sur le meuble le plus large de l’appart. je vous le donne en mille.

unwind & rewind 1

oui. le lit. admirablement bien fait, qui plus est. non?
au centre, l’écheveau de base.

La mise en place:

unwind & rewind 2

Sur la droite, le dérouleur sur lequel est mis l’écheveau, sur la gauche, le lit (admirablement bien fait, je le rappelle), autour duquel vient s’enrouler la laine pour former le nouvel écheveau…

Et comme la maison ne recule devant aucun sacrifice pour satisfaire ses lecteurs et néanmoins amis (et oublie bien souvent le sens du mot ridicule), une vidéo de l’enroulage:

En cours de route, j’ai un peu amélioré la technique utilisée, mais ça vous donne une idée de l’amusement que ça a été.

Et oui, je chante quand je rembobine mes écheveaux.

Et le résultat final, tout juste enlevé du bord du lit :

unwind & rewind 3

et enroulé (plus ou moins) en écheveau:

unwind & rewind 4

Impressionnant, non?

Depuis le temps, la teinture est désormais faite, mais ça sera le sujet d’un autre article (héhéhé).

Nota express

(oui, je fais des choses express en ce moment, c’est le printemps, je sais pas)

Pour information, je vais transférer mes articles préférés depuis mon ancien blog, je ne sais pas quel effet ça aura sur vos éventuels lecteurs de flux, abonnements et tout ça. Veuillez m’excuser pour tout inconvénient majeur que cela pourrait engendrer et à bientôt pour de nouvelles aventures.

Edit: J’ai failli oublier de mettre une image! or suivant le célèbre adage : un article de blog sans image, c’est comme une journée sans tricot, hop, image!

5 mars 2013

Sondage express

L’idée présentée précédemment fait son chemin, alors, à votre avis, est-ce que l’écheveau est suffisamment large pour que chaque couleur puisse s’exprimer dans toute sa splendeur?

sondage express

Sans tenir compte de la chenille dans le coin en haut à droite, qui n’a rien à voir dans tout ça, que voulez-vous, elle se sent obligée de faire de la figuration.

Alors? à votre avis?

je suis venu, j’ai vu, j’ai vaincu!

Hier je suis allée à l’aiguille en fête.

Et je n’ai pas acheté un seul gramme de laine!

C’est pas incroyable, ça? (D’ailleurs, pour tout vous dire, j’ai été très raisonnable pendant tout le mois de février, et il est déjà bien avancé, je suis plutôt fière…)

Bon, j’ai quand même acheté des choses, faut pas croire, allant du très utile:

aiguille en fête 2013 aiguille en fête 2013

au plus ou moins nécessaire (mais ça sert toujours):

aiguille en fête 2013

au carrément superflu (mais c’est tellement beau!):

aiguille en fête 2013 aiguille en fête 2013

et puis j’ai croisé des amis d’ici, de là, de pas loin, de plus loin, ça fait plaisir de rencontrer tout ce petit monde, c’est un peu mon petit univers à moi autour du tricot, j’aime assez. :)

On a aussi causé teinture et libération du fil avec Shanisette, mais chuuut je n’en dirai pas plus, il reste encore beaucoup de choses à régler, pour l’instant…

libération du fil

Et, cerise sur le gâteau, j’ai croisé mon mouton! Le mouton dont j’avais crocheté la patte arrière à Felletin, rappelez-vous, il était exposé au salon!

mouton

J’étais toute contente de le voir en vrai, fini. :-]
ça me motive encore plus pour participer au prochain évènement artistique de Felletin, organisé par l’association Histoire de laines: le tricot sur la ville!

Tricot 2012

Dites-donc, il semblerait que j’ai presque oublié de vous poster la mosaïque de mes tricots de l’année écoulée!
C’est pourtant une tradition qui me tient à coeur. L’occasion d’un article pour pas cher, diraient certaines mauvaises langues. certes. mais pas que. C’est aussi l’occasion de voir à quel point j’ai tricoté comme une malade en 2012.

tricot2012

C’est sans fin!
A titre de comparaison, voici les mosaïques de ces 5 dernières années, à la même échelle, dans l’ordre, donc, 2008, 2009, 2010, 2011 et 2012:

mes créations tricot (et une création crochet!) de 2008 tricot 2009 tricot 2010 tricot 2011 tricot2012

Hormis le creux de 2010, c’est assez parlant, non? (Ce creux m’intrigue, d’ailleurs, à se demander si je ne me suis pas trompée quelque part…)

Bon, là je crois que je suis arrivée au top, j’ai du mal à imaginer comment je  pourrais tricoter plus… quoique… rendez-vous l’année prochaine, on en reparle…

Partir d’un bon pied

1. Un peu de rangement

7 janvier 2013

2. Une nouvelle coupe

8 janvier 2013

3. Pas un gramme de laine acheté en décembre!

(Je vous rassure tout de suite, j’en ai acheté en janvier, MAIS pas avant d’avoir atteint mon objectif d’en tricoter au moins le double -en poids- avant)

lettlopi verte

(Pour être plus claire, j’en ai tricoté 900g depuis début décembre, j’ai pu acheter 450g)(c’est dans mes objectifs, je vous dirais, mais oui!)

4. Se remettre à la photo (un peu, quoi)

début janvier

5. Prendre conscience de ses stocks…

flash your stash

…mais en oublier un peu quand même en chemin

My creation(oups)

6. Et surtout, surtout, … écrire un article de blog avant que le mois de janvier soit fini, et avoir donc encore le temps de vous souhaiter une très bonne année 2013!

De novembre à décembre… et au-delà

En octobre, c’était la cata.

En novembre, ça a mal commencé, mais comme je n’ai rien acheté durant la deuxième moitié du mois, j’ai l’impression d’avoir été sage. mais c’est trompeur. Jugez vous-mêmes:

– j’ai acheté ça:

en attendant le rouet sokkusu-o tea and monkeys 1 sokkusu-o siffie
mini pull lopi juno buffy rainbow speckles

– j’ai tricoté ça:

nouveau bonnet dégradé de mitaines châle mystère fini
bouts d'chaussette petite veste à rayures argyle et baleine écharpe 1

vu comme ça, on a l’impression que j’ai tricoté vachement plus que je n’ai acheté. mais c’est trompeur. Le tricot ça prend de la place, ça s’étale. La laine c’est bien serré, bien empaqueté.

Du coup, j’accuse un déficit de 205g au mois de novembre. c’est mal.

Mais du coup, ça tombe bien, pour entamer décembre d’un bon pied, finir l’année sur une bonne note, et commencer la suivante par de bonnes résolutions, je m’embarque pour un nouveau…

!!! DESTOCKAGE MASSIF DE LAINE !!!

Toujours avec mon groupe de destockage sur ravelry, sans qui je serais moitié moins motivée… Un destockage qui tourne de début décembre à fin février, 3 mois au régime le plus sec possible.
Rappelez-vous, le résultat du précédent destockage avait été mitigé, alors cette fois-ci j’apprends de mes erreurs, je me donne les nouvelles règles et les nouveaux objectifs que voici:

Les objectifs

  • Comme précédemment, sortir de leur hibernation les vieux projets qui traînassent (ou sinon les défaire si vraiment je ne le sens pas, mais en finir, quoi)
  • Commencer (voire finir) au moins un pull (je sens bien le owls, il se tricote en grosse laine, ça devrait aller vite)(du moins j’espère)
  • Avancer sur des projets au long cours, j’ai nommé les couvertures de la mort (j’en ai plusieurs en cours, parce que je suis une malade, que voulez-vous)

petits poissons couverture entrelac
couverture comfort new hexagones du swap 2
Les quatre couvertures en cours

  • Et comme précédemment, continuer à avancer dans les projets de ma liste d’attente (le pull owls sus-nommé est par exemple dans ma liste d’attente depuis février 2009, ça commence à être un peu ridicule…)

Plus difficile, les règles

  • Je n’achète ou ne récupère rien, que dalle, nada, walou en décembre, pas de laine, pas de fibre, niet.
  • Après décembre, je me permets d’acheter ou de récupérer, en poids, 50% de ce que j’aurai tricoté au mois précédent. C’est là que j’ai peur, parce que ça me paraît extrêmement peu au regard de mon addiction, mais on verra bien comment ça marche.
  • Pas d’achat inconsidéré de livres de modèles, j’en ai suffisamment comme ça pour m’occuper toute une vie et au-delà.

Le mauvais côté, c’est donc que j’ai très peu de soupapes de sécurité comme je pouvais en avoir au précédent tour ; le bon côté, c’est que cette fois-ci les règles du groupe ont changé : au tour précédent, on pouvait se fixer ses propres règles, et dire par exemple « j’ai le droit d’acheter de la laine si c’est pour la teindre » (exemple pris au hasard -hum hum), mais cette fois-ci, les organisatrices, bénies soient-elles, se sont rappelées que l’objectif initial c’est tout de même de réduire son stock, teinture ou pas teinture, et donc, on a droit à un faux-pas, et après c’est fini, pas d’exception sous prétexte de teinture, de festival de laine, de quoi que ce soit. pas d’exception. Et ça a l’air ridicule, mais ça pourrait me faire réfléchir. mais si mais si. alors on  y croit, on y croit à mort.

PS: Je rassure tout le monde, si faux-pas il y a, je n’irai pas cramer dans les fourneaux des laines-addict, ni ne me verrai confier des tâches impossibles (tricoter un pull taille XXL en 3.5 mm et en pur acrylique en moins de 3 jours), ni ne serai bannie à tout jamais de ravelry (noooooooooooon), par contre je perdrai une chance de gagner le gros lot mis en place, toujours par le même groupe… je ne fais pas ça pour gagner quoi que ce soit, mais ça motive tout de même un tout petit peu…

Une idée…

… qui m’est venue un matin en me réveillant (mais si mais si).

… de teinture (tiens donc?), pour utiliser les restes de kool-aid de mes expériences précédentes.

… très graphique, très visuelle, il a donc fallu que je la mette en image sous gimp. attention aux mirettes, ça décoiffe… (ben quoi? ça décoiffe les mirettes, oui.)

Je crois que ça se passe d’explication.

non? si?

bon voilà: je trempouille la laine dans les 5 récipients de kool-aid pour avoir une teinture toute magique et inattendue de la laine, en comptant sur la capillarité pour faire son oeuvre.

questionnements/problèmes à résoudre/FAQ avec moi-même:

  • faut-il faire trempouiller la laine avant de la mettre dans le kool-aid?
  • est-ce que je mets tout ça ensemble dans le micro-ondes ou est-ce que je laisse trempouiller pour ensuite emballer dans du film alimentaire avant de mettre au micro-ondes?
  • est-ce que, si je mets tout ça comme ça, il n’y aurait pas besoin dans tous les cas que l’ensemble de la laine soit un minimum humide pour éviter qu’elle ne « grille » au micro-ondes?
  • comment je me débrouille au niveau de la distance à respecter entre chaque couleur? à quel point la capillarité peut-elle jouer?
  • question subsidiaire: y aura-t-il besoin de re-écheveauter ma laine pour avoir un peu plus de longueur et ainsi éloigner les couleurs les unes des autres?

jabronnaise de maco mérinos

  • question subsidiaire de la question subsidiaire: comment je vais re-échevauter sans finir sur un désastre catastrophique du siècle?

 la catastrophe du jour

J’avais aussi pensé interposer du café entre chaque couleur, histoire de calmer le jeu, d’avoir une couleur neutre entre les couleurs flashy.

gimp étant passé par là, ça donnerait quelque chose de ce goût-là (attention, ça va faire très mal aux mirettes cette fois-ci, n’est pas gimpeur professionnel qui veut, hein) :

oh lala mais comme c’est magn-i-fique!

… ce qui entraîne (comme de bien entendu) d’autres questions:

  • la perspective n’est-elle pas quelque peu faussée sur cette image?
  • mais où a-t-elle trouvé un si magnifique plat hexagonal?
  • est-ce qu’il ne s’agirait pas, par hasard, d’une honteuse tentative de masquer une incompétence notoire pour le dessin d’un plat englobant l’ensemble des petits trucs à kool-aid?
  • le truc jaune de kool-aid défie toutes les lois de la gravité et/ou de la perspective, non?
  • et l’art, bordel?

Et sinon:

  • ne serait-il pas plus simple de répartir le café dans des petits godets intermédiaires, auquel cas j’aurais pu m’épargner ce dessin aussi choquant que mal foutu?
  • le micro-ondes est-il assez grand pour accueillir un plat hexagonal de 3m sur 25?
  • ne serait-il pas nécessaire de changer de machine à café histoire d’avoir quelque chose d’un peu plus corsé que ce liquide qui ressemble à du pipi d’équidé à grandes oreilles?

Bref, juste une idée, venue au réveil, mais là il est temps d’aller faire dodo.

ça s’est senti, peut-être?

Hiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiii!

Je vous en parlais il n’y a pas longtemps, j’ai acheté un rouet. et devinez quoi? il est arrivé! hier!! autant vous dire que ça méritait un petit article express, parce que là je suis un peu hystérique.

Il m’a déjà fallu une force de caractère hors du commun pour ne pas pousser un cri de victoire quand je suis allée chercher ce carton chez les gardiens:

hiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiii

Par contre je n’ai pas hésité un instant, et je me suis mise immédiatement au montage de la bête (car oui, particularité du modèle que j’ai choisi, il arrive en kit).

15h37, j’ouvre le carton…

hiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiii

Tout il est bien emballé. Et quand je dis que c’est en kit, c’est en kit…

hiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiii

et ça ne s’appelle pas « spinning wheel » (= roue à filer) en anglais pour rien…

hiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiii

(c’est-y pas beau ça??)

C’est un peu comme monter un meuble ikéa en fait…

hiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiii

La fin est proche…

hiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiii

(en vrai il me reste tout de même des petites choses un peu délicates à monter, comme la courroie et le câble de frein, mais bon…)

17:25, mon rouet est prêt…

hiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiii

Bon par contre j’ai attendu le lendemain (ce matin) pour… filer ma première laine!! (sur mon rouet, du moins)

hiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiii

C’est mon rouet! c’est ma laine!! hiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiii!!!