De novembre à décembre… et au-delà

En octobre, c’était la cata.

En novembre, ça a mal commencé, mais comme je n’ai rien acheté durant la deuxième moitié du mois, j’ai l’impression d’avoir été sage. mais c’est trompeur. Jugez vous-mêmes:

– j’ai acheté ça:

en attendant le rouet sokkusu-o tea and monkeys 1 sokkusu-o siffie
mini pull lopi juno buffy rainbow speckles

– j’ai tricoté ça:

nouveau bonnet dégradé de mitaines châle mystère fini
bouts d'chaussette petite veste à rayures argyle et baleine écharpe 1

vu comme ça, on a l’impression que j’ai tricoté vachement plus que je n’ai acheté. mais c’est trompeur. Le tricot ça prend de la place, ça s’étale. La laine c’est bien serré, bien empaqueté.

Du coup, j’accuse un déficit de 205g au mois de novembre. c’est mal.

Mais du coup, ça tombe bien, pour entamer décembre d’un bon pied, finir l’année sur une bonne note, et commencer la suivante par de bonnes résolutions, je m’embarque pour un nouveau…

!!! DESTOCKAGE MASSIF DE LAINE !!!

Toujours avec mon groupe de destockage sur ravelry, sans qui je serais moitié moins motivée… Un destockage qui tourne de début décembre à fin février, 3 mois au régime le plus sec possible.
Rappelez-vous, le résultat du précédent destockage avait été mitigé, alors cette fois-ci j’apprends de mes erreurs, je me donne les nouvelles règles et les nouveaux objectifs que voici:

Les objectifs

  • Comme précédemment, sortir de leur hibernation les vieux projets qui traînassent (ou sinon les défaire si vraiment je ne le sens pas, mais en finir, quoi)
  • Commencer (voire finir) au moins un pull (je sens bien le owls, il se tricote en grosse laine, ça devrait aller vite)(du moins j’espère)
  • Avancer sur des projets au long cours, j’ai nommé les couvertures de la mort (j’en ai plusieurs en cours, parce que je suis une malade, que voulez-vous)

petits poissons couverture entrelac
couverture comfort new hexagones du swap 2
Les quatre couvertures en cours

  • Et comme précédemment, continuer à avancer dans les projets de ma liste d’attente (le pull owls sus-nommé est par exemple dans ma liste d’attente depuis février 2009, ça commence à être un peu ridicule…)

Plus difficile, les règles

  • Je n’achète ou ne récupère rien, que dalle, nada, walou en décembre, pas de laine, pas de fibre, niet.
  • Après décembre, je me permets d’acheter ou de récupérer, en poids, 50% de ce que j’aurai tricoté au mois précédent. C’est là que j’ai peur, parce que ça me paraît extrêmement peu au regard de mon addiction, mais on verra bien comment ça marche.
  • Pas d’achat inconsidéré de livres de modèles, j’en ai suffisamment comme ça pour m’occuper toute une vie et au-delà.

Le mauvais côté, c’est donc que j’ai très peu de soupapes de sécurité comme je pouvais en avoir au précédent tour ; le bon côté, c’est que cette fois-ci les règles du groupe ont changé : au tour précédent, on pouvait se fixer ses propres règles, et dire par exemple « j’ai le droit d’acheter de la laine si c’est pour la teindre » (exemple pris au hasard -hum hum), mais cette fois-ci, les organisatrices, bénies soient-elles, se sont rappelées que l’objectif initial c’est tout de même de réduire son stock, teinture ou pas teinture, et donc, on a droit à un faux-pas, et après c’est fini, pas d’exception sous prétexte de teinture, de festival de laine, de quoi que ce soit. pas d’exception. Et ça a l’air ridicule, mais ça pourrait me faire réfléchir. mais si mais si. alors on  y croit, on y croit à mort.

PS: Je rassure tout le monde, si faux-pas il y a, je n’irai pas cramer dans les fourneaux des laines-addict, ni ne me verrai confier des tâches impossibles (tricoter un pull taille XXL en 3.5 mm et en pur acrylique en moins de 3 jours), ni ne serai bannie à tout jamais de ravelry (noooooooooooon), par contre je perdrai une chance de gagner le gros lot mis en place, toujours par le même groupe… je ne fais pas ça pour gagner quoi que ce soit, mais ça motive tout de même un tout petit peu…

Publicités

2012

2012 sera (est?) placée sous le signe de : VIDER TOUT!

(j’aurais bien aimé trouver une jolie rime qui aille bien avec 2012 et avec le sujet qui nous concerne, mais à part blouse et bouse, j’ai un peu séché, ce sera donc: VIDER TOUT! même si ça ne rime pas, voilà)

oui, VIDER TOUT parce que ça y est, mon appart surchargé me porte sur le système. DONC.

1/ Les laines, on les tricote!

laine 4
laine 2 laine 1
laine 3
(oui, tout ça c’est de la laine)

on les tricote, on tricote pour les autres (tiens, l’anniversaire de ma frangine qui approche), on tricote pour la bonne cause (tiens, amis sans frontières a besoin de vestes bébé), mais ON TRICOTE TOUT! et bien sûr, on évite de trop acheter de laine.

ce qui, jusqu’ici, il faut bien l’avouer, s’avère compliqué. Rappelez-vous, il y a un peu plus d’un an, non seulement:

– j’avais trouvé une rime correcte avec l’année qui commençait,

– j’avais posté mes bonnes résolutions avant que l’année ne soit modestement mais quand même au 1/12 commencée,

– je m’étais engagé en gros en gras que je n’achèterai pas plus de laine que je n’en tricote.

hé ben c’est raté.

et comme j’aime autant les graphes que l’an dernier, en voilà un, tiens:

un bien joli graphe, ma foi, qui nous apprend que:

– j’ai accumulé un stock de 10kg de laine depuis juillet 2011 (mazette -_-)

– ce stock est dû principalement à deux gros achats de laine (en gris), qui me font exploser mon bilan mensuel (en orange) et que je n’arrive jamais à rattraper, que ce soit avec ce que j’ai tricoté ou avec ce que je donne, deux barres qui ont l’air tout malheureux parce que, ben, on les voit à peine, les pauvres (en violet et en turquoise) ; en plus je situe tout à fait ces deux gros achats : l’un en avril 2011 (passage à la lainière de Wazemmes, les vils tentateurs), l’autre en juillet 2011 (passage au Festival du lot et à la laine et passage à knit nation, 2 évènements qui ont fait très très mal à mon stock)

– malgré tout, on voit comme un tout léger mieux, avec même la barre bleue du bilan cumulé qui DIMINUE!! c’est énorme!!

allez, on a la foi, on garde le cap, on évite d’acheter trop de laine ; vous remarquerez que je ne dis pas que je n’en achèterai pas du tout, ni même, comme l’an dernier, que je n’achèterai pas plus que ce que je tricote, mais on va limiter la casse.

allez, on va dire qu’on va faire un point mensuel sur ce que j’ai tricoté vs. ce que j’ai acheté, histoire de me mettre le nez dans le caca la réalité.

(hum hum, par erreur, janvier 2012 n’apparaît pas sur le graphe ci-dessus, auquel cas on aurait vu dès le premier mois que je ne respecte pas le cap donné et que la barre « bilan cumulé » reprenait un peu de hauteur, hum hum, fermons discrètement la parenthèse…)

2/ Les tissus et autres vêtements à retaper, on les coud, on les répare!

tissus 1 tissus 3
(contrairement à la laine, ceci n’est qu’un échantillon de ce qui peut traîner en termes de tissus et vêtements à retaper)
(un tout petit échantillon. gloups)

bon, le tissu et tout ça, c’est plus compliqué. autant le tricot c’est facile, tu prends ta pelote, tes aiguilles et zou c’est parti, autant la couture, faut avoir de la place sur le bureau, faut installer la machine à coudre, faut tout un matériel sous la main (ciseaux, fils, bobines, boutons, épingles, que sais-je encore). Du coup ben c’est plus compliqué.

et je n’avance pas en couture.

croyez bien que ça me désole, il faudrait que je me force un peu, mais ça me gonfle de me forcer, alors ça traîne.

mais quand même, j’ai fait un premier pas, la machine à coudre trône sur mon bureau, et j’ai même commencé à utiliser des tissus de la photo de gauche pour faire cette petite chose rigolote:

tissus hibou
(le hibou, pas le mouton!)
(il y a trois ou quatre de ses frangins qui attendent d’être finis juste à côté)

bon le tissu on verra, hein.

3/ Les livres, on les lit, on les libère!

livres 2 livres 1
livres 3

Comme pour la laine, la difficulté réside surtout dans le fait de ne pas augmenter les stocks en récupérant des bouquins au moindre miteupe ou au moindre passage en librairie.

Comme pour la laine, l’année passée montre que les bonnes résolutions de début d’année ça ne suffit pas pour éviter l’augmentation inexorable du stock… (je n’ai pas de joli graphe à vous montrer, mais en vrai, ben le graphe il serait pas joli joli)

Je pourrais faire un bilan mensuel, comme pour la laine, mais les photos de livre, c’est peut-être un peu moins passionnant que les photos de tricot… il faut surtout que je me décide à relibérer des livres, c’est fun le bookcrossing, non? au pire, je peux amener ces livres aux miteupes, ça marche aussi. allez zou, on se motive!

4/ Les placards, on les vide!

aliments

Ce qui se traduit par: la bouffe, on la mange! les ingrédients bizarres achetés sur un coup de tête, on les teste, on  les utilise!

J’ai d’ailleurs déjà commencé, pas forcément avec des ingrédients bizarres, mais en sortant, à peu près une fois par semaine, au hasard, un bocal de l’étage « féculents/céréales/légumineuses » et en me disant, allez, j’utilise ça cette semaine.

et ça marche!

je tiens le cap, on y croit!

5/ Le blog, on l’écrit!

mouais, bon, qui y croit, franchement? ;P

bon allez, maintenant je vous le dis

je vais vous donner la recette hypra compliquée donnée par Jean-Jacques pour faire du yaourt.

Préambule :

mais qui est Jean-Jacques?

hé ben Jean-Jacques est un éleveur de vaches / fromager de Seine et Marne (sud-est de l’Ile de France), avec qui mon groupe amap est en contrat amap.

c’est-à-dire que tous les 15 jours il nous amène des produits laitiers, suivant un contrat sur 6 mois, avec des produits trop miam miam qu’on choisit parmi les suivants: lait cru, brie frais, crème fraîche, fromage blanc, brie noir, coulommiers, brie de melun – je crois que je n’ai rien oublié.

c’est que du bonheur, c’est bio, ça vient d’à côté, c’est bon.

et maintenant le vif du sujet.

Recette du yaourt selon Jean-Jacques :

mélanger un yaourt-ferment avec un litre de lait (cru), répartir dans les contenants, laisser prendre pendant une nuit à température ambiante.

voilà c’est prêt.

et croyez-le ou pas, ça fait des yaourts très très mangeables.

certes, plus acide, certes, plus sensible, sans doute, à une éventuelle contamination (quoique), certes, avec une couche de crème un peu sure sur le dessus (à enlever avant dégustation, donc), mais : point d’ébouillantage, point de four, point de yaourtière, simplicité et économie, le pied.

challenge accrocs

un des avantages inattendus des travaux dans un appart, c’est de bouger les affaires, d’une pièce à l’autre, de l’autre pièce à l’une, et donc de se rappeler combien on en a, des affaires, combien on en a beaucoup, beaucoup trop: des livres, des anciens cours, des magazines, des livres, des patrons, des tissus, des livres, des laines, des perles, des livres.
et aussi plein de trucs à réparer/améliorer/customiser, genre des vêtements en vrac et des bouts de tissu.


(ceci n’est qu’un petit échantillon)

et parmi ces vêtements et ces bouts de tissu, il y en a que j’adore, et que j’avais à peu près oubliés, perdus qu’ils étaient dans ce foutoir-à-réparer.
c’est parfaitement honteux, je sais.

je me lance donc dans un challenge longue durée: le challenge accrocs.

Histoire de me motiver, je me suis même inscrite sur un blog collaboratif qui ne fait que ça, du « refashion », de la retouche, de la customisation, ça s’appelle wardrobe refashion, c’est en anglais (désolée), et ça va même plus loin que le simple fait de gérer ses stocks de choses et d’autres, puisqu’il s’agit carrément de renoncer aux achats de vêtements neufs, dans une logique environnementale de recyclage et de réutilisation. (Pour les anglophones, les règles du jeu sont là)

L’engagement proposé sur le blog peut se faire sur 2 mois, 4 mois, 6 mois, ou carrément pour toute la vie! j’ai pas peur: je me lance pour toute la vie, de toutes façons ces derniers temps j’achète franchement rien comme vêtements, donc j’ai pas peur.

wr09life

Voilà donc mon engagement (inspiré librement de la page du blog officiel) :

1. Je m’engage à ne rien acheter de neuf (le fait-main faisant exception, ce qui permet les achats sur des sites comme Etsy), tout vêtement doit donc être Recyclé, Rénové, ou Chiné, ou Fait-main.
Les vêtements type pour le boulot ou pour le sport ou l’école, les chaussures et les sous-vêtements ne sont pas inclus dans cette règle. Toutefois, je m’engage à tenter le coup malgré tout à l’occasion.

2. En cas de circonstances exceptionnelles, comme un évènement spécial, ou les soldes les plus incroyables, les plus uniques et les plus géniales au monde, et donc à côté desquelles il serait impensable de passer, je peux utiliser la carte « vous êtes libéré de prison ».

wr09jail

Je peux utiliser cette carte une fois tous les deux mois, mais je m’engage à avouer ma faute et à faire amende honorable en présentant la carte sur le blog.

3. Je m’engage à poster au moins une fois par semaine pour tenir au courant la communauté de mon avancement (ça, ce sera sans doute le plus difficile o_O). Cela ne donne pas de point supplémentaire, mais ça contribue à l’inspiration et l’encouragement de tous!
Bien sûr, j’installe le logo du site sur mon blog et je copie le présent engagement dans au moins un poste (ici présent), avec un lien vers mon engagement sous le logo.

4. Je m’engage à être honnête et à avouer quand je me suis fourvoyée hors des sentiers de la refashion! C’est comme au monopoly: on va directement en prison, on ne passe pas par la case départ, on ne gagne pas 2 000 F! Et à ce moment seulement, on peut espérer une liberté conditionnelle…

ça rigole pas, vêtements qui traînez, tremblez!!

contradiction? mais non mais non

on m’a offert un très joli badge,

badge beijing

mais ça ne m’empêche pas de participer aux ravelympics 2008,
des épreuves autour de réalisations tricot/crochet, sorte de gigantesque rencontre virtuelle sportive lainesque, organisée par ces fous de Ravelry.

Pour résumer, tu t’inscris à des épreuves du genre « décathlon du gant » ou « steeplechase de la torsade » (en anglais les noms des épreuves étaient vachement plus rigolos)(bon bref), et passer la ligne d’arrivée, c’est tout simplement réaliser un (ou des) truc(s) dans la (ou les) catégorie(s) d’épreuve choisie, entre l’allumage de la flamme, là-bas aux « vrais » jeux, et son éteignage (on l’éteint vraiment la flamme? je sais même pas). vala.

c’est pas clair? c’est pas grave.

en gros, c’est parfaitement inutile, et parfaitement jouissif, et puis ça me motive pour avancer sur quelques projets.

les deux mitaines serpent (2) kureyon calorimetry

et on ne gagne guère que le plaisir de tricoter/crocheter (ainsi qu’une jolie médaille de la mascotte des jeux)

alors vive les jeux!

Parfois je ne peux résister à l’appel du prosélytisme le plus primaire

Y a pas longtemps, un test grandeur nature a été organisé par l’association périféérique pour déterminer qui du roller, du vélo, des transports en commun ou de l’auto était le plus rapide en milieu urbain.
Les résultats sont éloquents, et ça fait du bien de voir ça!

28juin2006_tableau

sur le site y a un petit plan animé rigolo, tous au départ:

28juin2006_plan_paris

héhé à l’arrivée

28juin2006_plan_paris_gagn_

et bien sûr tout ça c’est bon pour sauver la planète: petite démonstration (c’est du pdf)