du gras du bon

La rentrée, c’est aussi la rentrée des blogs. Retrouver mon netvibes, mes onglets chéris. J’avais réussi à éviter soigneusement l’onglet « cuisine » pendant un certain temps. Et puis j’ai craqué. Et bien sûr dans ce cas-là, que se passe-t-il? je récupère en moyenne 5 idées de recettes par jour (ou presque). Le calcul est vite fait: ça fait beaucoup trop de recettes pour toutes les essayer, hé oui.

Mais bon là, comme recette de rentrée, y avait pas vraiment mieux: le camembert pané, compote de pommes et salade aigre-douce de la damoiselle Anaïk, c’est du pur cocooning culinaire.
Surtout pour Monsieur, alias le cobaye, quand il s’agit de fromage, sans parler de camembert, il fait le cobaye sans se faire prier.

D’ailleurs au niveau préparation, il s’est chargé de tripatouiller le camembert (chapelure et tout ça), il s’est éclaté, j’ai l’impression. Au niveau friture, bon c’est pas hyper concluant, ça se délite. Malgré les conseils avisés d’Anaïk, plein d’huile bien chaude tout ça, j’avais l’impression que le problème venait surtout de la chapelure qui ne couvrait pas assez le camembert.

à poêle

Mais l’essentiel est qu’au niveau dégustation, pas grand chose à redire, un rien trop gras à mon goût . Le cobaye, lui, n’a pas eu l’air de s’en plaindre.

D’ailleurs il a tout fini la poêle.

On avait fait une portion pour 4.

Tiens j’ai même pas parlé de la compote de pommes et de la salade qui vont avec le camembert. hé ben c’était bon.
Même si la compote de pommes était encore pleine de flotte. Voilà quelque chose que je n’arrive jamais à faire correctement. La compote. Tant pis c’était bon quand même (la petite pointe de clou de girofle n’y est sans doute pas étrangère…)

Publicités

faire des tests

en général en cuisine, j’aime pas trop dévier des recettes, parce que le peu que j’ai essayé ne s’est pas forcément révélé des plus concluants… Mais ce soir, je sais pas ce que j’avais, j’avais de l’inspiration, j’avais le mojo de la salade.

Je partais d’une recette assez simple.

recette

Oui, c’est en allemand.
En gros, c’est des courgettes crues avec des tomates et de la feta.

Au début, ça commençait bien, j’ai préparé les courgettes, laissées tremper dans du vinaigre et du sel. M. lecobaye a coupé les tomates.

courgettomate

quoique quand j’y songe, j’avais pas de weissweinessig (vinaigre de vin blanc), alors j’ai fait un mélange vinaigre de vin rouge et de xérès.

J’avais aussi de la feta, une qu’est tellement bio t’y crois même pas. Une tu sais pas qu’elle est bio, c’est que t’es aveugle.

biofeta

c’est après que c’est devenu n’importe quoi. J’ai ajouté du basilic (parce que le basilic, c’est boooon), tiens si j’essayais avec des graines de courge, hé mais avec ça un peu d’huile de pépins de courge que maman m’a offerte, bonne idée! (mais juste un peu pour compléter l’huile d’olive), j’ai (complètement) oublié et le jus de citron et l’aneth (dill), je savais pas trop ce qu’était lauchzwiebeln et j’avais la flemme d’ouvrir le dico, alors j’ai mis de l’oignon*, bref j’ai fait une autre recette.

Et c’était bien bon.

Même si ça n’a pas vraiment l’air glamour, il faut l’avouer.

courgetomafeta

mais je suis bien contente de ma recette, même si elle n’est finalement pas si originale dépotante par rapport à une recette « classique » de salade tomate/concombre/feta…

*après vérif chez gogoleimages, du lauchzwiebel c’est tout simplement de l’oignon de printemps. Zut j’ai presque respecté la recette pour le coup…

les blogs de cuisine

Les blogs cuisine c’est bien. ça donne des idées. beaucoup (trop) d’idées.
Du coup on ne sait plus quoi tenter. Mais un jour faut bien se lancer.
Je me suis lancée dans une salade de pois chiches/carottes/hareng (parce que j’aime bien les pois chiches, et qu’il me restait des carottes)

Question « pousses », comme il restait de la roquette qui traînait au frigo, ça a été roquette, qui n’est pas vraiment ce qu’on peut appeler des pousses tel qu’il est entendu dans la recette, mais bref, j’avais rien d’autre.
En fait, j’ai un peu fait n’importe quoi par rapport à la recette, et entre autres, j’ai fait comme d’habitude: j’ai tout mélangé, au lieu de rajouter les choses les unes après les autres comme il est dit dans la recette.

ça donne un truc pas vraiment ragoûtant:

salade

une fois mélangé, ça a presque l’air mangeable

salade__1_
mais disons que c’est pas avec ça que j’allais gagner le concours de la meilleure photo alimentaire… (surtout après que la photo se révéla corrompue et que je doive opérer une sauvegarde de dernière minute avec l’aide de mon ami le gimp, mais je m’égare)
Au niveau du goût, rien de renversant non plus, disons que chaque ingrédient est bon, mais le mélange n’apporte rien de particulier à l’affaire. Mais bon, c’est une recette qui reste originale, et mieux présentée, elle serait presque présentable, alors pourquoi pas?